Sir Bani Yas, un cadeau du ciel

La Qatar International Stakes, groupe I PA, qui s’est disputé pour la première fois à Goodwood le premier août dernier, n’aurait pas pu produire un meilleur résultat que la victoire de Sir Bani Yas.

Entraîné par Elisabeth Bernard, qui a repris l’écurie de son regretté mari Jean-François Bernard il y a seulement deux mois, le quatre ans Sir Bani Yas a créé l’émotion ce jour-là. Monté par Jean-Bernard Eyquem, ce fils d’Amer et Nassem El Baher, qui appartient à HH Sheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan, a été un peu malheureux au départ de la course où il a subi quelques coups et son entraîneur craignait déjà que cela signifie la fin de ses chances.

Mais Jean-Bernard Eyquem a su l’équilibrer et quand Mister Ginoux a pris la tête à deux cents mètres du poteau d’arrivée, il a pu le suivre dans son accélération. Prada T et son partenaire Adrie de Vries ont ensuite lancé une belle attaque dans la phase finale, mais ce fut Sir Bani Yas qui produisit la meilleure pointe de vitesse pour s’imposer par une demi-longueur dans cette épreuve dotée de £400 000. Son jockey Jean-Bernard Eyquem confia : « J’étais sûr de gagner, mais je n’ai pas eu une bonne course en partant, donc je l’ai repris puisque c’est un cheval qui s’arrête un peu quand il est devant. Frankie Dettori m’avait dit de ne pas trop voyager, viens en dedans et c’est ce que j’ai fait.

J’ai une grosse pensée pour Jean-François. » La troisième place revient finalement à Mister Ginoux, entraîné par Thomas Fourcy et appartenant à Al Shaqab Racing, tandis que Ba’sil et Gidwa, entraînés par Julian Smart, terminent respectivement quatrième et cinquième.

Elisabeth Bernard était évidemment très émue quand elle a reçu le trophée pour cette première épreuve de la Qatar Triple Crown quand elle déclara : « Je n’ai rien changé dans la façon d’entraîner. J’ai fait exactement comme Jean-François m’a appris en trente et un ans de vie commune.

Cette victoire lui rend hommage. » Quant aux futures objectifs, elle ajouta : « Nous n’avons pas un programme fixe et c’est le cheval qui me dira ce que nous allons faire, mais évidemment la Qatar Arabian World Cup est son objectif. »