Meeting international de courses à Casablanca-Anfa

Les 20 et 21 novembre, la Société Royale d’Encouragement du Cheval (SOREC) organise un grand meeting international incluant une réunion réservée aux pur-sang arabes le vendredi, et une réunion pour pur-sang anglais le samedi.

Une tradition hippique au Maroc

Les courses publiques au Maroc ont été autorisées en 1914 et ont débuté à Casablanca-Anfa, le seul hippodrome du Royaume à cette époque. Le pays a fêté ses 100 ans de courses en 2014. Chaque année, la SOREC, entreprise publique sous tutelle du Ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime, organise environ 2 000 courses dont environ 1500 épreuves nationales. Ces dernières se déroulent dans les six hippodromes que compte le pays avec une moyenne de dix partants par course à une fréquence de cinq réunions par semaine. Le programme national est composé à 34 % d’épreuves pour les pur-sang anglais, 32 % pour les pur-sang arabes, 21 % aux anglo-arabes et 13 % aux AQPS. En 2014, ce programme national intégrait huit grands prix.

Plus de 500 ourses régionales

Au programme national s’ajoute un programme régional constitué de plus de 500 courses. Le programme international est quant à lui constitué de douze épreuves : Trois grands prix pour les pur-sang arabes qui se courront pendant la réunion qui leur est réservée le 20 novembre à Casablanca (dont deux groupes 3PA), et cinq listed qui se courent de début avril à début décembre à Casablanca et Rabat. Quatre grands prix pour les pur-sang anglais qui se courront le 21 novembre, soit la seconde journée du Meeting International. Les courses de pur-sang arabes au Maroc

L’origine des courses de pur-sang

Les premières courses de pur-sang arabes sont entrées au programme marocain en 1988 avec l’introduction de seize épreuves. Le calendrier 2014 en comptait 683. Une évolution très rapide qui a amené les Autorités des courses à ouvrir à l’international avec la création en 2002 de la première Journée Internationale du pur-sang arabe comprenant deux courses internationales :

  • Le Grand Prix de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, qui a obtenu le statut de Groupe 3 PA en 2010 ;
  • Le Grand Prix de SA Royale le Prince Moulay Rachid, qui a lui accédé au statut de Groupe 3 PA en 2011.

En 2007, une troisième course internationale est venue s’ajouter au programme, le Grand Prix de SA Royale le Prince Héritier Moulay El Hassan. Outre ces courses de la Journée Internationale du pur-sang Arabe, le Maroc accueille chaque année, depuis trois ans, une épreuve du Championnat du monde féminin de HH Sheikha Fatima bint Mubarak. Le pur-sang anglais au Maroc Sur la même stratégie que celle utilisée pour les pur-sang arabes et visant à multiplier les grands événements hippiques, dix ans plus tard, la SOREC créa la Journée Internationale du Pur-Sang Anglais qui se tint le 2 juin 2012. Cette première édition intégrait trois courses ouvertes à l’international : Le Grand Prix des Eleveurs : pour pouliches de 3 ans (A), se courant sur 1900 m ; Le Grand Prix des Propriétaires : pour poulains entiers de 3 ans (A), se courant sur 2 100 m ; Le Grand Prix de Sa Majesté le Roi Mohammed VI : pour chevaux de 3 ans et plus (A), se courant sur 2 400 m.

En 2013, la Journée Internationale a été repoussée en fin de saison de course, c’est-à-dire fin novembre et une quatrième course internationale est venue s’ajouter au programme : le Grand Prix de la Société des Courses de Casablanca, le Critérium des 2 ans se disputant sur 1 750 m.

2015 : l’année du regroupement Depuis trois année la SOREC avait à faire face à l’organisation de deux grandes Journées Internationales : les pur-sang arabes le premier week-end de mai et les pur-sang anglais fin novembre.

En 2015, afin d’être en harmonie avec le calendrier international, elle a décidé de regrouper ces deux grandes réunions sur un week-end, fin novembre. Les grandes épreuves européennes seront passées et il sera ainsi plus facile aux chevaux étrangers de venir participer aux courses marocaines.

L’accueil des propriétaires étranger

Des conditions d’hospitalité exceptionnelles La SOREC offre des conditions intéressantes aux propriétaires étrangers qui désirent participer à ces épreuves, tout d’abord une prime de transport confortable et un accompagnement des entraîneurs pour toutes les formalités administratives dans les ports de Tanger et Algesiras. Le propriétaire, l’entraîneur, le jockey et le lad de chaque engagé sont hébergés en pension complète pendant quatre jours. Les billets d’avion (classe économique) des propriétaires, entraîneurs et jockeys sont également remboursés. Quant aux chevaux ils ont bien entendu leur propre box qui les attend à l’hippodrome.