Le Championnat de France Majors

Des circuits de grande qualité, une équipe de bénévoles à l’écoute des concurrents, une ambiance sportive et conviviale, voilà les atouts qui ont fait de Monpazier un rendez-vous incontournable de l’endurance internationale et nationale.


Une organisation parfaitement orchestrée

Quelque 400 concurrents ont participé aux différentes épreuves, dont le Championnat de France Majors. Un grand rendez-vous de l‘endurance programmé sur quatre jours, du 27 au 30 août et qui a regroupé cavaliers (et leur team), éleveurs et passionnés de l’endurance sur l‘hippodrome de Marsalès. La Finale Nationale des Concours d’élevage Endurance le jeudi, une CEI* /CEN* et une CEI** /CEN** le vendredi. Une CEI/CEN Amateur le samedi et, en parallèle avec le Championnet de France Majors, une CEI/CEN (2 fois 70 km). Les deux dernières phases le dimanche et clôture des festivités en fin de journée avec remise officielle des prix du Championnat de France Majors par la FFE.

Une organisation parfaitement orchestrée et aguerrie pour un programme non-stop qui nécessite bien sûr de nombreux et dévoués bénévoles. Mais depuis une quinzaine d’années de pratique, l’Adoreed (Association des organisateurs de raids d’endurance équestre de Dordogne) est bien rodée.

Le Championnat de France Majors Cette année, et pour la quatrième fois consécutive, Monpazier organisait le championnat de France Majors, un raid réservé à tous les cavaliers amateurs de plus de quarante ans. Ils étaient 28 cavaliers à partir pour deux fois 70 km sur deux jours). Sur le carnet de route remis aux concurrents, quatre phases et trois boucles (bleue 41 km, verte 25 km et orange 32,5 km) avec indication des différents points d’assistance.

Un balisage très précis permettant au grooming de suivre en permanence le parcours du binôme. Une logistique informatique également à la pointe de la technique avec le système ATRM. Gestion et chronométrage avec prise de fréquence cardiaque intégrée au système de chronométrage. Départ de la course le samedi à 10 heures sur la boucle bleue (41 km). Un circuit qui emprunte des paysages magnifiques autour de Monpazier et de l’imposant château de Biron, un des joyaux de la région. Déjà la chaleur annoncée pour le week-end commence à faire souffrir chevaux et cavaliers…

Joël Marescassier avec Djador arrive en tête, suivi de Stéphanie Laques avec Tess de Parical (éliminée au contrôle vet) et en troisième position Frédéric Carteret qui monte Renoir de Montegut. À l’arrivée de la deuxième boucle (32,5 km) et dans l’ordre : Joël Marescassier, Laurence Cornichet et Marie-Pierre Pradié. Fin des épreuves pour la journée et au regard d’une température qui frôlait la canicule, certes bien agréable pour les spectateurs, elle fut éprouvante pour les chevaux et les cavaliers.

La dernière boucle Départ le dimanche matin sur la boucle bleue (41 km). Laurence Cornichet arrive la première, mais elle est éliminée pour cause de boiterie, suivie de Joël Marescassier, MariePierre Pradié puis Frédéric Carteret. Le couple Marescassier et Djador va d’ailleurs dominer toute la course sur les quatre phases et pour cela Joël n’a pas hésité à courir à côté de son cheval même pour passer le poteau d’arrivée de la boucle !

Ne disait-on pas autrefois : « Qui veut aller loin ménage sa monture » ; et il savait qu’il lui restait encore une boucle à courir ! Laurence Cornichet quant à elle n’a pas eu de chance, elle arrête la course après délibéré des vétérinaires. Elle laisse donc la possibilité à un autre concurrent de monter sur le podium…

Les chevaux repartent sur la dernière boucle (25 km). Si les deux premières places sont quasi-définies, la troisième marche du podium reste en suspens ! Premier à l’arrivée bien sûr Joël Marescassier, puis Marie-Pierre Pradié et… Thierry Boyer avec Pendjab des Seignes.

Temps de course au total pour le premier : 8 heures 28 minutes et 56 secondes. Sur les marches du Podium En parallèle du Championnat Majors, une CEI (2 x 70 km) sur le même circuit avec à l’arrivée de la course pour la première place, un beau duel entre Roman Lafaure qui montait Petra Cabirat et Geneviève Kerboul avec Rahal des Buis. Un challenge disputé dans une ambiance sportive et très conviviale !

Après l’effort voici le temps du réconfort et pour les chevaux et pour les cavaliers, d’autant que la remise officielle des prix a un peu de retard. Thierry Boyer monte sur la troisième marche du podium, puis MariePierre Pradié et, sur le haut du podium, Joël Marescassier. Tous trois sont félicités par la représentante de la FFE et les organisateurs. Et comme le veut la coutume ici dans cette région de vignobles, et que le Champion s’empresse d’exécuter sachant de quoi il s’agit, c’est-à-dire la pesée.

La balance est amenée près du podium avec une pile de bouteilles de vin (en petits containers) ! Joël Marescassier s’assoit d’un côté de la balance. Les bouteilles de vin s’amoncèlent de l’autre côté jusqu’à l’équivalence de son poids…

Tout l’art de vivre de la région qui montre s’il en est besoin l’attachement au terroir. D’ailleurs durant ces trois jours de course, les concurrents et leurs équipes ont pu déguster d’excellents produits locaux préparés sur place. Le Président de l’Adoreed, Georges Fournier, a félicité tous les concurrents et remercié chaleureusement la centaine de bénévoles qui a permis l’organisation de cette grande manifestation de l’endurance, laquelle remporte toujours autant de succès.