Finales Nationales Jeunes Chevaux d’endurance

Le Haras d’Uzès est devenu une véritable plate-forme mondiale pour les jeunes chevaux d’endurance. Cette année plus particulièrement, on a pu observer de nombreux acheteurs et courtiers, présents au trotting et sur les pistes.

La Société Hippique Française, organisatrice de ces épreuves, a, entre autres, vocation à soutenir et valoriser le cheval de sport. Cette année, un endroit avait été aménagé pour que les acheteurs et les éleveurs puissent être tranquilles pour discuter.


La Liste des engagés indiquait, par ordre alphabétique, les chevaux présents et ensuite, par finale, les chevaux à vendre avec leurs origines, les noms des propriétaires et, en avant dernière ligne, le nom du cavalier du jour. 680 jeunes chevaux, les meilleurs dans leur catégorie de 4 à 6 ans, étaient présents sur le « tarmac » du Haras d’Uzès. La semaine d’Uzès du 8 au 11 octobre L’édition 2014 avait été annulée suite aux très grosses intempéries quasi cataclysmiques survenues la veille de la course. La solidarité des organisateurs, de la communauté de communes de l’Uzège et des collectivités locales a permis la remise en état des pistes.

Dès le jeudi, une certaine effervescence règne, des acheteurs ont déjà repéré des chevaux. Vingt cinq concurrents sont retirés de la course avant le départ de la première finale. Un cheval de 6 ans aurait été négocié dans les 40 000 euros. Les organisateurs n’ont jamais vu un tel engouement. Les courses vont être importantes, les regards aiguisés des très nombreux professionnels guettent le meilleur cheval à acheter.

Le catalogue propose 113 chevaux à la vente dont 22 de 4 ans, 39 de 5 ans et 52 de 6 ans. Les prix varient entre 4 000 et 60 000€ suivant les origines et les palmarès. Grande nouveauté cette année, la possibilité d’engager des chevaux de 4 ans dans une finale de 40 km, à condition qu’ils aient été qualifiés sur un concours interrégional. La Finale des 6 ans : du très haut niveau 113 chevaux sont partis par petits groupes. Afin qu’il y ait une meilleure organisation, les départs ont été échelonnés de 7h à 8h20. Pour les spectateurs c’était un peu déroutant car les derniers partaient alors que les premiers finissaient déjà leur première boucle.

Sur 113 chevaux, 67 se sont classés avec 14 Elites, 29 Excellents et 19 Très bon. Cécile Miletto Mosti a brillé en finissant Elite sur Versika du Fausset dont elle est la propriétaire et qui possède de belles origines (Gersik, Koheilan XXXIII 42 351, Koheilan XXXIII.) Quelle belle récompense pour Cécile qui revient de loin et quelle volonté de revenir au haut niveau. Cécile Miletto Mosti a été vice-championne du monde en 2000, Championne de France en 2001 et bien d’autres titres à son palmarès.

L’endurance a le vent en poupe Déjà les résultats au champion d’Europe. Trois sur le podium. L’expérience et le recul ont permis d’améliorer les courses surtout dans le respect du cheval et avec des courses adaptées aux jeunes chevaux. Après la grande déception de l’an dernier suite à la météo, les organisateurs ont retrouvé le sourire.