Finales des HH Sheikha Fatima bint Mubarak

Le 8 novembre se sont courues à Abu Dhabi les finales des épreuves placées sous le parrainage de S.A. Sheikha Fatima bint Mubarak : le championnat du monde féminin et le championnat du monde des apprentis jockeys.

L es sélections de ces deux épreuves se font sur diverses courses organisées toute l’année à travers le monde. Les vainqueurs de ces courses se retrouvent chaque année à Abu Dhabi, le jour de l’ouverture de la saison pour s’affronter sur leurs finales respectives. HH Sheikha Fatima bint Mubarak Ladies World Championship

Treize courses réparties sur les cinq continents participent aux qualifications de ce championnat réservé aux cavalières, qu’elles soient amateurs ou professionnelles. Cependant les amateurs sont majoritaires. Les pays participants sont : le Sultanat d’Oman, l’Australie, la Suisse, les Etats Unis avec deux courses, le Bahrain, le Maroc, la France, la Grande Bretagne, la Pologne, la Suède, la Hollande et la Belgique.

Les gagnantes de chaque épreuve sont automatiquement sélectionnées et ne participent plus aux courses de la série jusqu’à la finale. Pour cette finale, comme pour les épreuves de sélection, les chevaux avaient été attribués aux cavalières, par tirage au sort public, cinq jours avant la course.

La finale qui s’est disputée sur 1 600 m était réservée aux pur-sang arabes de 4 ans et plus ayant couru au moins deux fois. L’épreuve qui s’est courue en 1 minute 50 secondes et 54 centièmes fut remportée par la Suissesse Astrid Wullschleger sur Najm Alemarat FR (Dormane x Fryga par Wiekli Raz), hongre de 6 ans appartenant à S.A. Sheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan et entraîné par Eric Lemartinel. HH Sheikha Fatima bint Mubarak Apprentice World Championship

Le principe de qualification pour cette série réservée aux apprentis jockey est identique à la série réservée aux cavalières. Ce challenge pour apprentis étant plus récent que le précédent, l’édition 2015 comportait seulement neuf courses réparties entre l’Europe, les USA et l’Amérique du Sud. Comme pour l’épreuve des cavalières, les chevaux avaient été attribués par tirage au sort, cinq jours avant la finale. La course qui se disputait sur 2 200 m était réservée aux chevaux de 4 ans et plus.

Elle fut remportée en deux minutes, 38 secondes et 35 centièmes, par l’Australien Ben Thompson sur AK Adour FR (Akbar x Petite Class), mâle de 6 ans né chez Xavière Cauhape, appartenant à Faisal Al Rahmani et entraîné par Ahmed Al Mehairbi. Le benjamin de l’épreuve, l’apprenti marocain de 16 ans Ommar Lakjal prend la deuxième place sur Haanoof FR (Quazar x Shamayl), une jument de 5 ans appartenant à S.A. Sh. Mansour bin Zayed Al Nahyan.

La Française Isis Magnin termine troisième, également sur un cheval de l’écurie de S.A. Sh. Mansour bin Zayed Al Nahyan, Merzal FR, un des trois produits issus de transfert d’embryons Bibi de Carrere x Mizzna nés en 2009. Le plus célèbre étant Rabbah de Carrere. Ces deux championnats connaissent un engouement croissant chaque année et sont les seules épreuves qui permettent aux cavalières et aux apprentis de disputer un championnat du monde dont les épreuves se courent uniquement sur des pur-sang arabes.