Championnat de la Méditerranée et des pays Arabes

Créé en 1991 par Christiane Chazel et Monsieur Vergue, le concours de Menton est sans conteste un des événements phare dans le calendrier européen. Depuis plus de vingt ans il rassemble pendant deux jours, sur le stade Rondelli, face à la Méditerranée, les plus beaux chevaux de la planète.

Ce site prestigieux de la Riviera française n’est pas étranger à la visite annuelle des grands propriétaires et des princes du Moyen-Orient qui n’hésitent pas, quelquefois, à mouiller leur yacht dans la baie ou si la taille du navire le permet, d’accoster à la marina située à une trentaine de mètres. Venir au concours de Menton, peut-être l’occasion de s’accorder un congé sur la Côte d’Azur.

Malgré le contexte morose qui règne sur le marché français depuis quelques années et qui semble avoir atteint son apogée en 2015, dix chevaux français étaient présents parmi les 94 engagés de l’édition 2015 ce qui proportionnellement reste équivalent aux années précédentes. Deux d’entre eux furent sélectionnés pour les championnats. Au total seize nations étaient représentées sur le terrain.

Cette année encore, l’APCA (Association de Promotion du Cheval Arabe) avait mis les petits plats dans les grands pour recevoir les invités de l’Espace VIP qui était fortement occupé. De nouveaux propriétaires étrangers, venus principalement du Koweit et d’Arabie Saoudite, participaient pour la première fois à l’épreuve et obtinrent de bons résultats. Ce qui tend à prouver que malgré tout, la relève s’organise, pas seulement au Moyen-Orient mais également en Europe. On peut le constater sur les concours nationaux et internationaux.

De nouveaux trophées destinés à promouvoir l’élevage, dotés de primes en numéraires de 2 500 euros, ont fait leur apparition cette année : Meilleur cheval français qui revient au poulain d’un an Wortex Kalliste (Shanghai EA x Mirwanah Kalliste par Marwan Al Shaqab) né et élevé par Kalliste Arabians ; Meilleur cheval européen pour Equiborn KA (QR Marc x Espadrilla par Monogramm), poulain de trois ans né et élevé chez Knocke Arabians en Belgique : Meilleur cheval des pays arabes pour Hariry Al Shaqab (Marwan Al Shaqab x White Silkk par Dakar El Jamaal) étalon de 5 ans né et élevé chez Al Shaqab Stud au Qatar ; et le trophée du Meilleur cheval Straight Egyptian revient à la pouliche de 3 ans D Omnia (Frasera Mashar x Royal Emira par True Colours) née et élevée par Dubai Arabian Horse Stud.

Toujours dans le but d’aider les éleveurs, cette année, des primes de 2500 euros étaient accordées aux cinq premiers chevaux des catégories yearling. Cette année encore, le Championnat de la Méditerranée et des Pays Arabes, a conforté son statut de plus important concours Ecaho sur le sol français, après le Championnat du Monde bien entendu.