Last Updated:

Brugger APC9

Un retex de l'APC 9 ADVANCED POLICE CARBINE pompé sur l'excellent RETEX MAG que je vous invite bien évidemment à préférer à cette page... à mince vous êtes déjà là ? so, on y va !

Avant de se lacher, les sources :
Site : RETEX MAG
Facebook : Facebook.com/RetexMag/ 

Un PM Suisse 

La société suisse Brugger (B&T) est mondialement connue pour la fabrication de modérateurs de son de haute qualité mais aussi pour le rétro­ fit du PM MP5 sous l’appel ation BT96. Après avoir racheté le brevet et l'outil age du STEYR TMP, B&T apporta de nombreux perfectionnements et le TMP prit la dénomination de MP9 ( Machine Pistol) pour la version réservée aux administrations et TP9 (Tactical Pistol) pour la version semi­auto destinée au marché civil. Il était logiquepour Karl Brugger que l’étape suivante soit tournée vers la conception d’un PM et d’une carabine 100% B&T. Son esprit de réflexion et d’innovation se manifeste tout particulièrement dans cette nouvelle réalisation qui prend le nom d’APC 9 (Advanced Police Carbine).

Une version semi-auto pour le tireur civil

L’APC 9 est une arme destinée aux forces de l’ordre, la version automatique leur étant réservée mais B&T diffuse aussi un modèle semi­ automatique pour le tireur civil. Cette carabine rentre sur un marché concurrentiel où l'hégémonie de HK avec ses modèles MP5 et UMP est avérée. Ce produit se veut une alternative plus qu’intéressante au regard des modèles de sa génération car il reprend des solutions éprouvées sur desarmes existantes et intègre les spécificités que l’on se doit d’attendre sur des armes aujourd’hui.

Adaption possible d'une détente match

Pour ce qui est des solutions existantes l’APC9 est équipé d’une détente empruntée à l’AR15 avec de légères modifications spécifiques à l’arme. Il est donc possible de la remplacer par une détente match équipant les modèle US afin d’améliorer le départ.

Le canon martelé à froid et traité par nitruration afin de lui conférer une résistance à la corrosion et à l’usure est flottant, il vient se verrouiller à l’intérieur du boîtier de culasse. Ce montage permet d’améliorer nettement la précision au tir. L’extrémité du canon de l’APC9 est équipé de trois tenons de verrouillage calqués sur ceux du H&K MP5, cela permet d’adapter soit un cache­flamme ou un modérateur de son logiquement dédié au PM al emand.

Spécificités de l'APC9

Pour ce qui est des spécificités, l’APC9 possède une sûreté, un poussoir de chargeur et un arrêtoir de culasse ambidextre, les deux sont opérables avec l’index. Le levier de chargement est, lui, réversible. La crosse repliable sur le côté droit ne gênant pas le tir, l’arme est de ce fait compacte (longueur crosse repliée : 385mm).

Le boîtier de culasse est solidaire du garde­mains, ce bloc monolithique permet d’avoir un garde­mains flottant non solidaire du canon, tout en créant un ensemble très résistant. Le boîtier culasse est équipé d’un rail Picatinny usiné dans la masse sur le dessus qui se prolonge jusqu'à l’avant du garde­mains.

Le garde­ mains reçoit quant à lui deux rails Picatinny démontables en polymère sur le côté et un dessous, lui aussi usiné dans la masse. Ces rails vont permettre le montage d’accessoires divers comme des lampes, désignateurs laser, optique et poignée de maintien au­dessous du garde­ mains. B&T a intégré sur le rail supérieur des éléments de visée rabattables.

Une optique necessaire

Cet oeilleton et ce guidon en polymère sont plus des éléments de secours. Une optique ou visée électronique est donc nécessaire sur l’arme et B&T l’a bien pris en compte car il équipe de base l’APC9 avec un Aimpoint Micro TL1 de 4MOA. B&T a voulu aussi limiter le relèvement et le recul de l’arme lors du tir.

L’APC 9 est donc équipé d’un système hydraulique solidaire de la crosse qui absorbe une partie de l’énergie lors du recul de la culasse.

Chargeurs en polycarbonate 

Les chargeurs sont en polycarbonate et translucides, cela permet de contrôler très facilement le nombre de cartouches restant d’un seul coup d’œil. Ces chargeurs sont compatibles avec le TP9/MP9Le démontage sommaire.Après vous être assuré que l’arme est déchargée et en sécurité, sortir le chargeur,enlever l’axe de maintien avant et arrière assemblant le boîtier inférieur et supérieur, ne pas forcer sur les axes car ils sont équipés de goupil es de retenue, cela permet de ne pas les perdre lors du démontage.

Dès que le boîtier inférieur est désolidarisé du reste de l’arme, pousser vers le bas l’ensemble bloc hydraulique/crosse pour le sortir de son logement et tirer en arrière. Retirer le ressort récupérateur de son logement et ramener la culasse en arrière jusqu'en butée. A ce stade du démontage le levier d’armement se trouve dans un logement permettant de le retirer du bloc culasse. Une fois le levier d’armement enlevé il suffit de faire glisser la culasse vers l’arrière du boîtier supérieur.

Livraison de l'arme

L’arme est livrée dans une mal ette en plastique contenant l’APC9, un Aimpoint Micro TL1 avec système de verrouil age B&T, une bretel e 1 point, deux chargeurs de 30 cartouches et un de 15 cartouches. Nous trouvons aussi une poignée avant amovible de la marque suisse et un kit de nettoyage. Force est de constater que l’APC9 possède une ergonomie et un équipement rarement rencontrés ensemble sur une arme de ce type. La distance d'usage est de 100m.

L'APC9 bienvenu au stand de tir

L'APC9 est adapté aux stands qui n'autorisent pas forcément l'usage d'armes d'épaules de gros calibre sauf si cel es­ci tirent des munitions d'armes de poing. Une bonne alternative aux tireurs propriétaires d’une arme de poing en 9x19 voulant une arme d’épaule sans forcément changer de calibre. Le petit plus de cette solution : la double dotation en quota de munitions du même calibre.