Last Updated:
FAP Benelli M4 Entry

Arrgh... le Benelli M4 Entry !

Ok, donc comme promis dans le titre du post, ça va envoyer du Retex autour du FAP Benelli M4 Entry pompé sur l'excellent RETEX MAG que je vous invite bien évidemment à préférer à cette page ... à mince vous êtes déjà là ? so, on y va !

Avant de se lacher, les sources :
Site : RETEX MAG
Facebook : Facebook.com/RetexMag/ 

Un FAP à vocation offensive !

ENTRY même si cette appellation n’est pas celle adopté par BENELLI, la vocation de l’arme est tout indiquée : une utilisation offensive dans des milieux confinés comme des bâtiments, pour la protection en véhicule ou à pied par des équipes qu’el es soient militaires, forces de l’ordre ou autres.

Afin de répondre au cahier des charges des opérateurs toutes les surfaces externes sont anti­reflets et anti­usure selon les spécifications MIL­SPEC. Le BENELLI M4 est un fusil à magasin tubulaire pour cartouches calibre 12 à fonctionnement semi­automatique basé sur le système A.R.G.O. Le choix du magasin tubulaire est judicieux car il permet de recharger les cartouches en continu sans lâcher la prise en main ni la position de tir. L’arme reste chargée et prête à tirer. Tout cela demande bien entendu une instruction spécifique sur ce type de rechargement.

Une solide mécanique 

Les parties métalliques du M4 sont protégées par chromage, anodisation durcie en épaisseur et phosphatation renforcée, le rendant insensible à la corrosion, résistant et fonctionnel dans toutes les conditions. Le peu de pièces composant l’arme, une mécanique rationnelle garantit à l’opérateur une fiabilité du fusil quelles que soient les conditions d’utilisation, le démontage et l’entretien sont facilités.

Les composants de l’arme

Le BENELLI M4 est livré dans une boite en carton comprenant un manuel technique, un carnet avec la liste des pièces détachées et leur nomenclature, une clé pour le montage démontage des chokes internes et une burette d’huile. La crosse du BENELLI M4 en aluminium est télescopique, elle est équipée d’un appuie joue confortable. Quatre positions sont proposées: stockage, médiane, démontage et allongée.

La position médiane est une évolution sur les nouveaux M4 et elle apporte un confort certain lors des tirs avec le port d’un gilet. Pour passer de la position de crosse allongée à celle de crosse rétractée, il suffit de presser le bouton poussoir de blocage, tout en conservant le bouton enfoncé, tourner la crosse dans le sens des aiguilles d’une montre puis tirer sur la crosse jusqu’aurepère choisi ce trouvant sur le tube. Ces repères constituent une bonne indication pour trouver les différentes positions.

En option une crosse fixe peut remplacer la version télescopique sans besoin d’outils. La visée mécanique se compose de l’œil eton réglable en hauteur et en dérive et un guidon fixe. Ces deux éléments sont protégés par des ailettes latérales. A l’avant de l’œil eton, un rail au standard Picatinny est vissé sur le boîtier de culasse; il permet le montage d’une optique.

Le boîtier culasse en aluminium présente un large fenêtre qui permet l’éjection de cartouches de grande dimension. Il rassemble les organes de contrôle de l’arme, ils sont d’un accès facile pour le tireur. Positionné sur la partie arrière du boîtier culasse se trouve le levier de descente des cartouches. Plus avant se trouve le bouton de déverrouil age de la culasse, il permet en le maintenant appuyé, de débloquer l’élévateur de cartouches.

Sous le boîtier culasse nous trouvons le groupe détente. Le système dit Cut­off (interruption) permet de remplacer rapidement la cartouche de la chambre par une autre contenue dans le magasin. La sûreté est manuelle et agit directement sur la détente. Le poussoir de sûreté est bien étudié pour faciliter le dégagement, en effet il est très facile de retirer la sûreté avec l’index et dans le même temps le positionner sur la queue de détente. Il est réversible droitier/gaucher. Le garde mains est composé de deux demi coque en polymère, des stries de préhension sont dessinées sur tout le tour de celui ci afin d’obtenir un bon maintien.

Le magasin sur le modèle court peut contenir 5 cartouches de 70mm ou 4 cartouches de 76mm. La poignée pistolet elle aussi en polymère est recouverte d’une gaine en caoutchouc assurant un excel ent grip. Le canon comme la chambre qui accepte les cartouches dites magnum, sont en acier chromé dur. Sur l’arme utilisée pour l’article le canon a un une longueur de 35,5cm et comporte un choke amovible. Ce choke spécifique ne remet pas en cause le fonctionnement de l’arme quel que soit le type de cartouches utilisées. Il peut être remplacé par un décompresseur pour l’utilisation de cartouches de démolitions. Il existe aussi un canon sans choke pour cette arme.

La culasse, elle aussi en acier chromé dur, comporte deux tenons de verrouil age. Son architecture s’intègre dans le système A.R.G.O.

 Le chargement des cartouches

Plusieurs manière de charger les cartouches sur le BENELLI M4, voici celle recommandée par le livret d’instruction...

Tout d’abord enclencher la sûreté de l’arme puis tout en maintenant le levier de déverrouillage de la culasse ramener celle ci vers l’arrière et la raccompagner vers l’avant. Le point rouge du levier de descente de cartouches devant le pontet doit être visible sinon recommencer l’opération. Retourner l’arme canon vers le bas et introduire les cartouches dans le magasin.

A ce stade du chargement si vous faites un mouvement de charge il n’y aura aucune introduction d’une cartouche dans la chambre via l’élévateur. Pour rendre l’arme utilisable au tir il suffit de presser sur le levier de descente de cartouche afin d’effacer le point rouge et faire un mouvement de charge ce qui aura pour effet d’introduire une cartouche dans la chambre. Enfin pour profiter pleinement de la capacité de l’arme introduire de nouveau une cartouche dans le magasin.

Il existe une solution plus opérationnelle, il faut rappeler que cette arme est conçue au départ pour une utilisation professionnelle.

Pour ce faire tirer le levier de culasse à l’arrière, cel e­ci reste bloquée introduire une cartouche par la fenêtre d’éjection, utiliser le bouton de déverrouil age de la culasse pour la raccompagner vers l’avant, vous pouvez déjà utiliser votre arme puis introduire les cartouches dans le magasin.

Le démontage

La conception même du BENELLI M4 rend le démontage et l’entretien aisés. Après vous être assuré que l’arme est déchargée et en sécurité tirer le levier de culasse en arrière et bloquer la culasse, dévisser le bouchon à l’avant du magasin et faire coulisser légèrement le bloc canon vers l’avant afin de débloquer et sortir le garde mains.

Retirer le bloc canon de l’arme. Raccompagner la culasse vers l’avant tout en appuyant sur le bouton de déverrouil age de celle ci. Tourner et retirer en même temps le levier d’armement puis sortir tout le bloc transporteur­ culasse.

Petite information : le levier d’armement remplit aussi d’autres fonctions, c’est un outil qui permet de continuer le démontage de l’arme. Pousser légèrement avec la pointe du levier d’armement la goupil e de maintien du bloc de détente vers l’extérieur, ensuite avec la tète du levier d’armement la retirer. Cette goupille ne peut être retirée complètement. Presser le bouton de déverrouillage de la culasse tout en retirant vers le bas le bloc de détente. Pour démonter le bloc culasse, sortir la goupil e de maintien du percuteur tout en maintenant celui ci afin qu’il ne s’éjecte pas. En effet le ressort de percuteur est toujours en tension.

Retirer le percuteur et son ressort. Enlever l’axe de maintien de la culasse et la retirer de son transporteur. Le démontage de la crosse et de la poignée pistolet. Pour ce faire il suffit d’enfoncer le bouton de déblocage de tourner la crosse dans le sens des aiguil es d’une montre la faire coulisser sur le marquage correspondant et tourner dans la crosse dans le sens inverse des aiguil es d’une montre puis la sortir par l’arrière.

Pour plus de facilité il suffit de partir de la position crosse allongée de ce fait le prochain cran vers l’avant et celui du démontage. Pour la poignée pistolet, tenir fermement le boîtier culasse d’une main et de l’autre dévisser la poignée.

Démontage des pistons

Dévisser les prises de gaz à l’aide du levier d’armement et retirer les pistons. Lors du nettoyage soupapes et pistons ne doivent JAMAIS être lubrifiés.

Information sur le systèmeAuto Regulating GasOperating (A. R. G. O.)

Il se compose de deux groupes de prise de gaz placés sous le canon, à proximité de la chambre, chacun d'eux contenant un piston à course réduite. Les groupes à prise de gaz situés en retrait permettent l'expulsion des gaz encore chauds avec un cycle defonctionnement totalement fiable et constant et sans accumulation de dépôts de résidus. Ce système est complété avec une tête de culasse rotative à deux tenons de verrouillages assurant une fermeture axiale parfaite sur la culasse.

Elle est conçue pour éviter toute toute ouverture prématuré lors du tir. Il est donc possible de tirer des cartouches puissantes sans risque, le système ARGO gère le flux de gaz en toute sécurité pour l’arme et l’opérateur. Par contre revers de la médaille certaines cartouches utilisant des charges de poudre très faibles ne permettront pas à l’arme de cycler correctement.

Les impressions autour de ce fusil à pompe

Le BENELLI M4 a un excel ent comportement au tir, précis jusqu'à 50 mètres avec les éléments de visée mécanique. Il est tout à fait possible avec une visée électronique d’avoir une bonne précision jusqu'à 100 mètres malgré son canon court. Le tireur peut enchaîner les tirs de façon soutenue l’arme est confortable, le recul reste modéré même avec desmunitions puissantes.

Le choke remplit sont rôle avec des cartouches à projectiles multiples et j’avoue avoir été agréablement surpris par le groupement de cel es­ci sur des distances supérieures à 10 mètres.. Les munitions utilisées lors du test furent des Sel iers Bel ot Slug 28gr, des Brenneke KO et des chevrotines Clever 12/70 9grains.L’arme est customisable très facilement. Si BENELLI ne propose pas d’accessoire pour son M4 d’autres marques sont présentes sur ce marché pour combler cela. Il est très facile de changer le rail Picatinny fixé sur le boîtier culasse par un railsimilaire intégrant un porte cartouches.

Le garde mains peut également être substitué par un modèle plus tactique sans avoir à démonter l’arme complètement, cela permet de positionner des accessoires comme une lampe ou une poignée si nécessaire. Attention quand même l’arme est lourde et l’ajout d’accessoires n’arrange pas cela, faudra faire le bon choix. En conclusion le BENELLI M4 est une arme de qualité, intégrant des spécificités opérationnel es.

Le prix de l’arme s’en ressent évidement mais vous aurez dans les mains une arme performante, supportant des cartouches puissantes en toute sécurité. En clair vous ne regretterez pas votre achat.